Moulin-à-Vent : puissant à vie !

A+
A-

Contrairement aux autres appellations, ne cherchez pas la commune « Moulin à Vent » sur une carte, vous ne la trouverez pas ! En effet, les vignobles qui produisent cette appellation se situent sur les villages de Romanèche-Thorins et de Chénas. Mais alors, d’où lui provient ce nom ?

Plongée au cœur de l’histoire des vins de Moulin-à-Vent, le cru le plus singulier du Beaujolais…

Une appellation célèbre

Les vins de Moulin-à-Vent n’ont pas toujours été commercialisés sous cette appellation. Auparavant, ils étaient commercialisés sous l’appellation Romanèche-Thorins. Ce qui est amusant, c’est que suite à ce changement, il est devenu l’un des rares vins du Beaujolais à posséder une appellation qui ne rappelle pas une commune.

Ici, c’est la force et la puissance dégagées par le vieux Moulin, qui surplombe le vignoble, qui lui a valu cette dénomination. Il faut dire que ce bâtiment impressionnant datant du XVe siècle, donne immédiatement le ton en ce qui concerne le caractère robuste des vignes qu’il surveille…

À l’heure actuelle, ce sont 300 vignerons qui s’attellent à cultiver ce vin charpenté, l’un des plus connu du Beaujolais, au côté du Morgon. Sur environ 620 hectares, ils produisent plus de 29 000  hectolitres par an de ce vin de garde exceptionnel, qui trône généralement sur les tables des grands dîners.

 

Le Seigneur des Beaujolais

Surnommé « le Seigneur des Beaujolais », le Moulin-à-Vent se distingue par un bouquet racé. Son potentiel de garde est variable selon les domaines, mais certaines cuvées se conservent plus d’une dizaine d’années. Pendant ce temps, il s’épanouit tranquillement et libère ses arômes de fruits noirs, d’épices et de fleurs.

Son intensité est puisée directement dans le sol de granite rose qui compose son vignoble. Les ceps se nourrissent du manganèse présent dans le terroir pour développer un raisin goûteux. Au final, les vins de Moulin-à-Vent se parent d’une magnifique robe de couleur cerise. Couleur qui rappelle que ces prestigieux crus du Beaujolais « pinotent » avec l’âge. Ce terme signifie simplement qu’ils se rapprochent doucement du bouquet des Pinot Noir, connu pour dégager des notes intenses de fruits mûrs.

 

L’accompagnement de vos repas de fête

Rien de tel que de célébrer un événement important avec une excellente bouteille de Moulin-à-Vent ! Étant donné le caractère charpenté de ce prestigieux cru du Beaujolais, il est recommandé de l’offrir durant un repas convivial où des mets d’une grande finesse seront servis.

Corsés et charnus, les vins de Moulin-à-Vent sublimeront un lapin à la moutarde, des rognons de veau ou une dinde farcie. Les amateurs de légumes l’apprécieront tout particulièrement avec les aubergines : en lasagne, en gratin, en gâteau ou en beignet, elles se marient à merveille avec la structure racée d’un Moulin-à-Vent vieilli.

 

Les vins de Moulin-à-Vent s’adressent aux palais qui aiment les crus tanniques, assouplis avec le temps. Ils viennent embellir vos caves à vin durant une dizaine d’années et peuvent ensuite être servis autour d’un repas sous le signe de convivialité. À Noël, Nouvel An ou pour toute occasion spéciale, ce prestigieux cru du Beaujolais vous permettra de trinquer avec intensité !

Incitation

A voir aussi sur Beaujolais.com : la vidéo sur l'AOC Moulin-à-Vent.

Partager cet article sur
Sur le même thème