Morgon : la force des valeurs sûres

A+
A-

Façonnés par 250 vignerons, les vins de Morgon puisent leur force dans le terroir de Villié-Morgon à qui l’appellation doit son nom. Ce célèbre cru du Beaujolais renferme une puissance exceptionnelle qui délivre ses secrets au bout de quelques années. D’une robe grenat profond, les Morgon attisent les curiosités et attirent les fins gourmets.

Un vin parfait pour les collectionneurs

S’il y a bien une appellation du Beaujolais que vous retrouverez souvent en cave, c’est le Morgon. Tendant vers l’excellence, ce vin riche et puissant possède un potentiel de garde d’une dizaine d’années.

Les vins de Morgon reposent en tout sur 6 lieux-dits très réputés dans le Beaujolais : Les Charmes, La Côte du Py, les Micouds, les Grands Cras, Corcelette et Douby. Les deux premiers ont la chance d’être exposés en hauteur. Et, tout comme le Chénas, ils profitent quotidiennement des bienfaits d’un bain de soleil et d’une météo clémente.

Comme la vie aime parfois les paradoxes, il est intéressant d’apprendre que l’un des plus célèbres crus du Beaujolais repose sur un sol de « roche pourrie ». Ce dernier provient de la décomposition des schistes et roches éruptives, ce qui lui vaut ce surnom peu engageant. Pourtant, c’est justement cette terre effritée qui confère au Morgon son caractère et sa puissance !

 

L’expression du terroir dans toute son intensité

Le Morgon fait clairement honneur à tout le Beaujolais en sublimant l’intensité de son terroir, grâce à un bouquet composé de fruits mûrs à noyau. Mais sa puissance réside aussi dans ses arômes originaux de kirsch et d’eau-de-vie. Oui, les vins de Morgon sont réellement uniques !

D’ailleurs, cette appellation revêt un aspect si spécifique qu’un terme dédié est venu enrichir le vocabulaire viticole : « morgonner ». Ce verbe insiste sur la particularité gustative de ce vin et signifie qu’il exprime son terroir.

Ainsi, lorsqu’un dégustateur emploie ce mot, il confirme que le Morgon développe d’excellentes aptitudes au vieillissement.

 

Sublimer les vins de Morgon

Le Morgon doit être conservé en cave entre 5 et 10 ans pour révéler la plus parfaite de ses harmonies.

Pour sublimer son intensité et compléter sa délicieuse gamme, vous devez ajouter des notes puissantes à votre repas. Le chef pourra alors cuisiner du gigot d’agneau, du bœuf Bourguignon ou du gibier à plumes pour accompagner le caractère du Morgon.

La viande blanche grillée trouvera aussi sa place au milieu de ce concert de saveurs qui peut s’étendre jusqu’au fromage. Camembert, Brie, Brillat-Savarin, Munster, Saint-Marcellin, Neufchâtel ou encore Livarot s’accordent avec les notes de cerise, pêche et abricot des vins de Morgon.

Par contre, attention à bien conserver votre bouteille dans les meilleures conditions ! Une température constante de 12°C, dans un endroit parfaitement protégé de la lumière du jour et légèrement humide demeurent les conditions parfaites pour que votre Morgon « morgonne », afin de devenir la star de votre repas.

 

Corsés et robustes, les vins de Morgon s’imposent comme des crus phares du Beaujolais, car ils expriment intensément le terroir qui les porte. Puisant leur force dans un sol a priori peu accueillant, ils arrivent pourtant à en dégager le meilleur et à harmoniser leur bouquet au fil des années. Si vous êtes un collectionneur en recherche de vins uniques et charpentés, des bouteilles de Morgon doivent absolument venir remplir votre cave !