Découvrir la perle blanche du Beaujolais

A+
A-

C'est l'un des trésors méconnus du Beaujolais : le vin blanc.

Le chardonnay est la perle rare du vignoble.

Il fait figure d'exception dans une terre où le gamay est roi. Ce petit poucet représente en effet 2% seulement de la production. Plus de 400 viticulteurs s'appliquent à révéler ses lettres de noblesse, dans les AOC Beaujolais et Beaujolais Villages.

On trouve ce cépage blanc à l'extrême nord du vignoble, aux limites du Mâconnais et au sud-ouest de Villefranche-sur-Saône. Il bénéficie notamment d'un écrin en forme de triangle entre Liergues, le Bois d'Oingt et Bully.

Il s'épanouit sur des terrains marneux ou calcaires. Les terres peu fertiles constituent ainsi son environnement de prédilection.

Ses grappes compactes donnent des baies à peau blanche et fine, en forme de sphère.

C'est le cépage blanc le plus planté dans le monde. Il est d'ailleurs très répandu en Bourgogne, sa terre natale.

Sa force : sa grande capacité d'adaptation. Il est capable de s'accommoder de n'importe quel terroir pour y révéler des caractères locaux.

Dans les zones tempérées, comme en Beaujolais, il donne ainsi des vins souples et charnus aux arômes d’agrumes ou de fruits blancs tels que la pêche.

Contrairement à ses homologues rouges, en Beaujolais, son raisin est pressuré dès l'arrivée en cave. Il fermente ensuite pendant une quinzaine de jours pour donner les vins blancs de la région. Ce sont des vins qui marient fraîcheur et étoffe, rondeur et finesse. Parfois, des notes de vanille, de fruits secs ou de beurre viennent mettre en lumière leur grande complexité.

C'est la force du Beaujolais : un vignoble qui se décline en trois couleurs, issues de cépages impériaux. De quoi ravir tous les palais.